,

1 700 lycéens font un haka d’adieu à leur professeur décédé.

Les lycéens d’une école de Nouvelle-Zélande ont organisé un hommage vibrant d’émotions à leur professeur décédé.

1 700 lycéens font un haka d’adieu à leur professeur décédé

En NouvelleZélande, les lycéens de l’école pour garçons Palmerston North Boy’s High School ont organisé un hommage vibrant d’émotions à leur professeur.

Très respecté par l’ensemble de ses élèves et collègues, Dawson Tamatea a enseigné les mathématiques et l’éducation physique pendant près de 25 ans dans cette école.

Lors de ses funérailles, 1 700 garçons se sont mis face à son corbillard et ont participé à la danse traditionnelle maorie que l’on appelle le « haka ». Dans cette vidéo, la puissance de leur haka parfaitement synchronisé donne la chair de poule et cela a même été diffusé sur leur chaîne YouTube.

Une fois leur danse terminée, ils se sont écartés pour laisser passer la voiture funéraire qui transporte la dépouille de Dawson Tamatea.    

Le directeur de l’école, David Bovey a fait mention au professeur décédé : « Dawson Tamatea avait réussi à créer une atmosphère et un environnement où tous avaient le sentiment d’appartenir à la même famille ».    

Pour symboliser l’esprit de famille et de solidarité qui les unit ainsi que l’affection qu’ils vouaient à leur professeur, ces étudiants ont ému tous les présents à la cérémonie !

Le haka est une danse rituelle originaire du Pacifique du Sud pratiqué lors de conflits, de mouvements de protestation, de cérémonies ou compétitions afin de déstabiliser l’adversaire. Cette danse pour le moins complexe est une expression de passion, de vigueur et de l’identité du peuple Māori.

Les Māori ont rendu le haka célèbre par le biais de l’équipe de rugby à XV de Nouvelle-Zélande, les All Blacks; ils l’interprètent avant chaque match depuis 1905.