,

3 chiots ont vu le jour grâce à Snuppy, le premier chien cloné

Incroyable ! Ces chiens ont été clonés à partir des cellules d’un chien qui a été lui-même cloné.

En 2005, des chercheurs ont réussi à cloner le premier clone de canidé au monde qu’ils ont baptisé Snuppy et récemment, ils ont annoncé la naissance de 3 chiots clonés de cellules provenant de ce dernier.

Ces reclones sont actuellement soumis à des tests qui consistent à évaluer leur santé en comparaison avec celle de Snuppy afin de découvrir s’il y’a des effets indésirables issus du clonage.

De plus en plus réalisée dans le monde scientifique, le clonage est une technique qui permet la création d’un animal génétiquement identique à un autre mais une question subsiste encore : « Cependant, la question du vieillissement accéléré des animaux clonés reste encore sans réponse«  ont déclaré des chercheurs de l’Université nationale de Séoul.

Âgés de 9 mois, les trois chiots reclonés sont en parfaite santé
Âgés de 9 mois, les trois chiots reclonés sont en parfaite santé

Ainsi, ils se sont mis à étudier la longévité et l’état de santé de Snuppy qui a été cloné avec des prélèvements cellulaires du lévrier Afghan Tai en utilisant ce que l’on appelle « in vivo » d’ovocytes matures.

D’ailleurs, les scientifiques coréens impliqués dans cette réalisation ont réussi à donner naissance à 4 chiots mais malheureusement l’un deux est décédé suite à une violente diarrhée : « La mortalité périnatale chez les chiens est relativement commune et se produit dans 13,3 % à 24,6 % des cas par portée. Donc la mort de l’un de nos chiots ‘reclonés’ est représentative de ce qu’il se produit communément dans une portée de chiots conventionnelle«  explique le Dr Hernandez sur le site du centre hospitalier du centre vétérinaire Frégis.

En très bonne santé pour le moment, les 3 chiots clonés ont atteint l’âge de 9 mois et les chercheurs semblent satisfaits car selon eux, le clonage de chiens est spécialement compliqué en comparaison avec celui des souris, cochons, lapins ou chats…etc : « Ce qui rend le clonage des chiens difficile ce sont certains aspects uniques du processus reproductif des canidés par rapport à la plupart des autres mammifères. Cela inclut le fait que les chiens sont mono-oestrus (une seule période d’ovulation par cycle sexuel), qu’ils ‘ovulent’ à la métaphase I et qu’il existe une hétérogénéité dans la maturation de leurs ovocytes« . 

Le succès de la naissance de cette portée de chiots est donc un véritable exploit et un suivi permanent est mis en œuvre pour améliorer la technique de clonage des canidés.