,

À 16 ans, elle veut mettre fin à la sécheresse du monde !

Une jeune fille de 16 ans a trouvé une solution pour résoudre l’un des phénomènes les plus troublants dans le monde, la sécheresse.

Kiara Nirghin une jeune fille de 16 ans veut mettre fin à la sécheresse.

Une fille de 16 ans Kiara Nirghin veut mettre fin à la sécheresse et a trouvé une solution pour résoudre l’un des phénomènes les plus troublants dans le monde, la sécheresse. Seulement voilà, la solution au problème pourrait bien exister dans… des pelures d’orange. Étonnant n’est-ce pas ?

À 16 ans elle a trouvé une solution pour résoudre la sécheresse.

La solution apportée par Kiara Nirghin, qui habite en Afrique du Sud, vient de gagner le premier prix du Google Science Fair, un concours qui récompense annuellement des projets innovateurs conçus par des jeunes de 13 à 18 ans, venus du monde entier. Grâce à son projet, Kiara a remporté un peu moins de 47 000 Euros.

Après avoir subi la terrible sécheresse qui a frappé son pays depuis les 45 dernières années, cette fille originaire d’Afrique du Sud a découvert une solution qui pourrait potentiellement combattre le manque d’eau, sans avoir à faire appel à de coûteuses infrastructures. Et pour combattre ce fléau, la jeune fille propose d’utiliser la pelure d’orange.

Kiara Nirghin veut mettre fin à la sécheresse
Kiara Nirghin veut mettre fin à la sécheresse.

C’est fou comme solution, mais les pelures d’orange peuvent permettre de retenir l’eau. Selon Kiara Nirghin, les pelures séchées et mélangées à des peaux d’avocat, peuvent retenir 300 fois son poids en eau. 100% biodégradable, le prix des pelures d’orange est à la portée du pays étant donné qu’il s’agit essentiellement d’un déchet de la consommation courante.