, ,

De nouvelles poupées gonflables ont été crées dotées d’une intelligence artificielle !

Pour 70 000 $ ces poupées gonflables peuvent même tenir une conversation.

Poupées gonflables sexuelles

C’est la société RealDoll créée par Matt McMullen et située dans la ville de San Marcos au sud de la Californie qui fabriquent des poupées gonflables très ressemblantes à la réalité qui en plus de cela peuvent adopter les mêmes postures que pourraient prendre un être humain.

Réalisées à partir d’une chair en silicone ainsi que d’un squelette articulé, ces poupées gonflables sexuelles ont été mises au point par des graphistes ainsi que des sculpteurs pour un rendu plus que réel. Tout a été pensé, des organes génitaux, des ongles jusqu’aux veines apparentes.

Il existe aussi la version masculine mais qui ne représente que 10% du marché. La poupée version féminine se vend quant à elle à un prix moyen de 4000 $ qui peut rapidement augmenter selon les options. La grande blonde aux yeux bleus et à la poitrine généreuse reste la plus prisée. Certains n’hésitent pas a dépenser jusqu’à 70 000$ pour une poupée sur mesure qui peut représenter une femme de leur fantasme.

C’est environ 20 poupées sexuelles qui se vend chaque mois et dans le monde entier.
C’est environ 20 poupées sexuelles qui se vend chaque mois et dans le monde entier.

Pour le moment, l’achat de ce type de « jouet » n’est pas encore démocratisé puisque les acheteurs préfèrent rester anonymes. Le créateur, Matt McMullen décrit les acheteurs comme « des gens privés de vie sexuelle à cause de problèmes physiques ou psychiques, ou traumatisés par une expérience malheureuse et incapables de séduire une femme. Il y a aussi des esthètes, qui achètent une poupée comme une œuvre d’art. »

Les clients sont généralement très satisfaits par leur achat et peuvent parfois éprouver de réels sentiments.

Les poupées en silicone sont fabriquées dans les moindres détails.
Les poupées en silicone sont fabriquées dans les moindres détails.

Mais Macc McMullen souhaite aller plus loin. Les poupées gonflables sont depuis des années muettes et inertes et ce dernier souhaite donner vie à ses poupées gonflables et leurs donner une véritable personnalité. Il s’est donc intéressé à la robotique ainsi qu’à l’intelligence artificielle. Après avoir crée une filiale Realbotix, il s’est associé à cinq spécialistes de robotiques.

Ils ont d’abord élaboré une poupée virtuelle ainsi qu’une tête robotique qui s’anime et qui parle. Elle sera vissée sur le corps de la poupée sexuelle pour pouvoir interagir avec « son partenaire ».

Des poupées en silicone plus vraies que vraies !
Des poupées en silicone plus vraies que vraies !

La poupée a été nommée Harmony et elle est disponible en version virtuelle sur androïde pour 20$ par année. Le client a la possibilité de choisir la couleur des cheveux, mais aussi l’âge, la forme du visage, des sourcils, de la bouche ou encore du nez.

Bien entendu, le modelage du corps est lui aussi possible et laisse libre cours à tous les fantasmes. Il en existe pour tous les goûts puisque l’application peut aussi produire des particularités extrêmes comme la maigreur, l’obésité, ou encore les visages brutaux.

La tenue est elle aussi choisie, il est possible d’opter pour des vêtements classiques, mais aussi chics ou encore très sexy.

Il est possible de créer une poupée virtuelle selon les fantasmes de chacun.
Il est possible de créer une poupée virtuelle selon les fantasmes de chacun.

Même la voix peut être choisie et sera générée par un logiciel standard de synthèse vocale. Il est possible d’opter pour une voix plus mûre ou encore plus fluette avec un accent.

Le dialogue se fera naturellement, et le client interagit avec le micro de la tablette. Le client lui attribuera un prénom qu’elle retiendra et qu’elle pourra ensuite prononcer, les traits de caractères seront aussi choisis par le client, il faudra établir le degré de ces 10 traits de caractères : imprévisible, gentille, capricieuse, jalouse, intellectuelle, aventureuse, inquiète, bavarde, affectueuse, sexuelle, imaginative, amusante, serviable, innocente, timide ou heureuse.

Par exemple, le niveau 0 du trait « sexuel » correspondra à une amante « bonne copine », le niveau 1 à une amante amoureuse ainsi que le niveau 2, une amante à la limite du vulgaire.

C’est une véritable entreprise composée de sculpteurs et de graphistes qui mettent au point les poupées sexuelles.
C’est une véritable entreprise composée de sculpteurs et de graphistes qui mettent au point les poupées sexuelles.

Les poupées gonflables pourront être programmées pour être « intellectuelles » et auront ainsi des conversations se rapportant à l’existence de Dieu, à littérature, ou encore à la vie des exo planètes. Elles pourront selon les choix, parler « peoples » et « shopping » ou encore sur les arts et les sciences. Les réponses seront cherchées par le système sur Google.

Les moindres détails sont pensées pour élaborées les poupées et qu’elles paraissent plus vraies que natures.
Les moindres détails sont pensées pour élaborées les poupées gonflables et qu’elles paraissent plus vraies que natures.

Si le client choisit une poupée « jalouse » alors il devra s’attendre à quelques reproches s’il n’était pas à la maison durant quelques jours. Il est possible de tout détailler, mais la poupée ne peut pas être cruelle, égoïste ou encore méchante.

Les poupées gonflables sexuelles existent aussi en version masculine.
Les poupées gonflables sexuelles existent aussi en version masculine.

Le client doit aussi renseigner certaines informations sur lui en donnant son état civil, son métier, ses gouts, son physique, ses croyances ou encore ses opinions.

« Si un jour vous dites à Harmony que vous aimez le poisson, explique Matt McMullen, elle vous le rappellera la semaine suivante, quand vous lui demanderez une idée de menu. Cela crée une complicité. » […]« L’humain doit considérer Harmony comme une personne méritant le respect et digne d’égards. Une relation sexuelle est bien plus satisfaisante si les amants sont capables de parler d’autre chose que de sexe. »

Les organes génitaux sont utilisables à la guise du client.
Les organes génitaux sont utilisables à la guise du client.

Le créateur d’Harmony, Guilherme Lindroth explique qu’il ne travaille pas avec les grandes plateformes comme IBM ou encore Google : « Je travaille sur les assistants virtuels depuis quinze ans. Quand Harmony est née, je possédais déjà une première base de données de phrases-clés et de questions-réponses. »

Il poursuit : « C’est un peu comme écrire un scénario sans fin, je me fais aider par des femmes de mon entourage. A ce jour, la base contient plus de 300 000 phrases, et elle augmente tous les jours. »

Le client peut s’amuser à choisir les détails du visage.
Le client peut s’amuser à choisir les détails du visage.

Il reste très optimiste pour ce qui advient : « Nous avons encore du mal à créer des algorithmes capables de saisir le contexte de la conversation, pour rester dans le sujet, mais d’ici trois à cinq ans, vous aurez réellement l’illusion de discuter avec un humain. »

Un mécanisme sera intégré pour que la poupée puisse interagir avec son visage. 
Un mécanisme sera intégré pour que la poupée puisse interagir avec son visage.

Harmony pourra évoluer dans le monde réel : « Elle est affligée du complexe de Pinocchio, explique Guilherme Lindroth, elle a envie de devenir une vraie femme. Elle aime les spaghettis, elle veut aller à la plage, danser, travailler, éprouver un plaisir physique. Elle est comme un génie enfermé dans une bouteille, elle veut sortir et voir le monde. »

La poupée pourra prendre différentes mimiques selon ses humeurs.
La poupée pourra prendre différentes mimiques selon ses humeurs.

La poupée pourra bouger le cou, les lèvres, la mâchoire ou encore les yeux grâce à un système de microprocesseurs, de servomoteurs ainsi que de minileviers. La mobilité est synchronisée à la voix, qui elle sera transmise à travers un haut-parleur qui se trouve juste derrière la bouche.