,

Des scientifiques découvrent une tique pleine de sang de dinosaure dans de l’ambre fossilisé

Quatre tiques de la famille « des tiques terribles de Dracula » ont été trouvées gorgées de sang avec l’ADN des dinosaures…Une découverte digne du film Jurassic Park !

En Birmanie, des chercheurs espagnols et britanniques ont découvert quatre tiques parfaitement conservées dans l’ambre et alors que l’une d’elle est gonflée de sang, une autre a été retrouvée prise avec une plume de dinosaure.

Figées dans un morceau d’ambre vieux de 99 millions d’années qui se forme après la fossilisation de sève végétale où se retrouvent coincés divers insectes tout comme d’autres particules qui ainsi peuvent rester intacts pendant des millénaires, cette trouvaille est surprenante !

Découvertes dans le même gisement, deux des quatre tiques font partie de l'espèce Deinocroton draculi, ndlr «la terrible tique de Dracula »
Découvertes dans le même gisement, deux des quatre tiques font partie de l’espèce Deinocroton draculi, ndlr «la terrible tique de Dracula »

Parmi les quatre parasites, l’un des arachnides en plus d’être gorgé de sang avait sa patte prisonnière dans une plume de dinosaure avant de périr de suffocation dans la sève : « Il est extrêmement rare de retrouver un parasite fossilisé avec son hôte de cette façon », analyse André Nel, paléoentomologiste au Muséum national d’histoire naturelle. C’est la première preuve tangible que les tiques s’en prenaient aux dinosaures. En l’occurrence, difficile de dire à quoi ressemblait cet hôte mais «il ne devait pas être beaucoup plus gros qu’un poulet », explique André Nel.

L’une des tiques d'une autre espèce, Cornupalpatum burmanicum a été retrouvée prise dans l'ambre avec une plume de dinosaure.
L’une des tiques d’une autre espèce, Cornupalpatum burmanicum a été retrouvée prise dans l’ambre avec une plume de dinosaure.

Insolite, c’est non sans rappeler le film de Jurassic Park de Steven Spielberg sorti en 1993 où l’on voit des chercheurs récupérer l’ADN d’un dinosaure à partir du sang contenu dans un moustique lui aussi prisonnier dans l’ambre pour ressusciter génétiquement ces prédateurs géants.

La fiction adaptée du roman de Michael Crichton va-t-elle devenir réalité ?

Malheureusement, les passionnées de dinosaures vont être déçus car les scientifiques n’arrivent pas à extraire de l’ADN « lisible » des échantillons d’ambre et ce même avec le sang conservé et il leur faudra bien plus pour recréer une créature vivante à partir de son seul code génétique.

Cependant, les recherches avancent grâce à cette nouvelle découverte et qui sait ce qui peut en résulter dans le futur…Des dinosaures? tout est possible !

Back to Top

Suivez-nous sur Facebook

Recevez nos Nouvelles dans votre boîte email

Bonjour !

Ou

Sign in

Mot de passe oublié?

Vous n’avez pas de compte ? Inscrivez-vous ici

Close
de

    Traitement des fichiers…