, , ,

Harcèlement scolaire : la vérité sur l’affaire du jeune Keaton Jones

La vidéo d’un garçon harcelé par ses camarades de classe a tellement ému Chris Evans qu’il a invité le jeune homme à la première de The Avengers à Los Angeles. Mais depuis cette histoire, le comportement de sa mère indigne. Retour sur ce fait divers.

Harcelé par ses camarades, un jeune garçon nommé Keaton Jones avait bouleversé des célébrités. En effet, cet habitant de Knoxville dans le Tennessee (États-Unis), a raconté le calvaire qu’il subissait quotidiennement à l’école dans une vidéo devenue virale sur Facebook.

On peut y voir le jeune garçon en pleur « J’aimerais juste savoir pourquoi ils me harcèlent » commence par demander le garçon avant de fondre en larmes.

« Ils se moquent de mon nez, ils disent que je suis moche Ils disent que je n’ai pas d’amis », explique t-il dans la vidéo filmée par sa mère, Kimberly et vue près de 18 millions de fois en moins de 3 jours.

 

Il a notamment reçu le soutien de Chris Evans (l’interprète de Captain America), qui l’a invité à la première de The Avengers à Los Angeles. Millie Bobby Brown, connue pour le rôle d’Eleven dans la série Strangers Things a également partagé son soutien à Keaton en disant qu’elle aimerait être son amie. Katy Perry a dit avoir « le cœur brisé » par la vidéo.

Aussi soutenu par de nombreux joueurs de football américain, Keaton Jones et sa mère ont également été invités à venir visiter le siège de la ligue de free fight (mma). Une invitation que le fils de Donald Trump, Donald Trump Jr. a saisi pour les inviter lui et sa mère à séjourner chez lui.

Mais le buzz se transforme en affaire. En effet, le directeur du collège où est scolarisé Keaton Jones, Greg Clay, affirme que l’enfant n’est pas victime d’un harcèlement répété : selon lui, l’incident raconté dans la vidéo datait de plusieurs semaines, et des mesures disciplinaires ont été prises.

Mais l’affaire ne s’arrête pas là puisque deux cagnottes en ligne, dont une supposément lancée par la mère de Keaton Jones, ont été suspendues par GoFundMe. Et pour cause, la maman est visée pour ses idées politiques, en raison de messages et photos postées sur sa page Facebook (désormais inaccessibles). Selon des captures d’écran, cette dernière postait régulièrement des photos du drapeau confédéré, symbole du sud américain esclavagiste.

Le 12 décembre, Keaton et sa mère se sont exprimés à ce sujet sur CBS. Kimberly Jones défend les photos critiquées de son compte Facebook, qu’elle qualifie d' »ironiques » et « pour rire ». Elle rejette l’idée d’un soutien à une idéologie raciste et admet savoir que « le meilleur comme le pire » pouvait arriver après la publication de cette vidéo.

S’agit-il donc d’un énorme panneau dans lequel tout le monde serait tombé ? Faut-il protéger Keaton Jones, qui n’est pas responsable des idées de sa mère ? Difficile de savoir qui détient la vérité…

Back to Top

Suivez-nous sur Facebook

Recevez nos Nouvelles dans votre boîte email

Bonjour !

Ou

Sign in

Mot de passe oublié?

Vous n’avez pas de compte ? Inscrivez-vous ici

Close
de

    Traitement des fichiers…