, , ,

La police Suisse brutalise un jeune homme en pleine rue !

Comme tout le monde le sait, la Suisse est un pays neutre et pacifique. Pour autant, la police helvétique ne rigole pas !

Comme tout le monde le sait, la Suisse est un pays neutre et pacifique. Pour autant, la police helvétique ne rigole pas ! La preuve en images grâce à cette vidéo incroyable tournée en pleine rue dans la ville de Speiz, dans le canton de Berne, au sud de la capitale. On peut y voir un policier essayer de maitriser un jeune homme. Et pour autant, l’homme, qui continuer à insulter l’agent, n’a pas l’air de se débattre autant que ça. Cette violente altercation est terriblement longue : la vidéo, qui a été filmée par l’ami du jeune homme à terre, dure près de 3 minutes.

Au bout de 20 secondes, on peut voir le forcené faire tomber un objet de sa main et le policier y donner un coup de pied pour éviter qu’il puisse le récupérer. Mais le film ne nous permet pas de savoir de quoi il en retourne.

Mais pourquoi tant de brutalité de la part du représentant de l’ordre ?

Dans l’article qui émane du quotidien 20 Minutes, on apprend que l’interpellé aurait proféré des insultes à l’égard du policier. La réaction ne s’est pas fait attendre : le même agent avait tout d’abord dans l’intention d’effectuer le contrôle d’identité du jeune homme, mais ce dernier n’aurait pas voulu obtempérer et il aurait sorti un couteau. C’est à ce moment-là que le gardien de la paix a tenté de neutraliser le récalcitrant. « Je n’ai rien fait », prétend le jeune homme tout en continuant à insulter l’agent. Son camarade a filmé toute la scène et tente de dissuader l’agent de police de vouloir lui mettre les menottes.

La vidéo a été vue par plus d’un demi million de personnes et partagée plusieurs milliers de fois : en l’espace de quelques jours, elle a affolé le Net et a créé ainsi des réactions en chaine de la part d’internautes, dont les avis et commentaires restent mitigés. Quand certains trouvent que l’intervention de l’agent est disproportionnée vis-à-vis du jeune, d’autres applaudissent et félicitent le travail de la police suisse.