, ,

Miraculé, il se fait retirer une tumeur de 60 kg de son abdomen!

Roger Logan, 57 ans, un Américain, vit avec une énorme excroissance qui occupe tout son abdomen depuis 12 ans.

Roger Logan, 57 ans, habitant du Mississippi, vit avec une énorme excroissance qui occupe tout son abdomen depuis 12 ans. Au départ, les docteurs ne s’attardent pas sur son cas et ils lui répondent tout simplement : « Vous êtes gros, c’est tout ! ». Mais en une décennie, la proéminence prend une place imposante et du poids, pour atteindre environ 60 kg, ce qui ne lui permet plus ni de marcher, ni de toucher les pieds à terre.

L’Américain explique, pour que tout le monde puisse s’imaginer son calvaire, que c’était comme avoir une sangle autour de la nuque, où seraient suspendus 3 sacs de ciment. Sa vie était devenue un enfer ! Il a dû abandonner son travail et ses passions, comme la pêche. Ne supportant plus de voir son mari dans une telle souffrance, Kitty, la femme de Roger, n’a, elle, jamais perdu espoir : quand finalement les médecins se sont rendu compte de leur erreur, plus aucun ne souhaitait, ni n’envisageait de prendre le risque d’une opération, pensant qu’elle lui serait fatale. Pour autant, son épouse n’a « jamais laissé tomber » : elle a parcouru tous les États-Unis à la recherche de docteurs compétents qui accepteraient de prendre en charge la tumeur de son mari.

Et c’est de Californie qu’est arrivée la bonne nouvelle : bien qu’une telle opération avait 50 % de chance d’échouer, un chirurgien de Bakersfield, spécialiste des interventions à hauts risques, a décidé de prendre en charge l’ablation de la tumeur de Roger.

Le couple d’Américains a traversé le pays en parcourant plus de 3 000 kilomètres dans un camion de marchandises ce qui a permis le transport délicat du malade, un voyage qui a pris une quarantaine d’heures. Arrivé au Memorial Hospital, le personnel soignant s’est rendu compte que Roger souffrait de déshydratation et d’insuffisance rénale, mais surtout que la tumeur était bénigne.

Une véritable délivrance pour Roger !

Suite à l’opération, Roger se sent comme délivré. Il est toujours en surpoids, mais aujourd’hui, il réussit à se mettre debout, il doit cependant réapprendre à marcher. Il affirme tout de même : « Déjà, mes pieds se touchent…. pour la première fois depuis des années ! ».