,

Pourquoi personne ne parle des inondations meurtrières en Asie du Sud qui ont tué plus de 1 200 personnes !

Ces images de la mousson qui a fait plus de 1 200 morts en Inde, au Bangladesh et au Népal sont plus que troublantes.

Les inondations au Texas font la une de l’actualité depuis plus d’une semaine tandis que celles qui sont bien plus meurtrières et qui se passent au même moment en Asie du sud sont à peine évoquées.

Ravagés par de fortes pluies diluviennes, l’Inde, le Népal, le Pakistan et le Bangladesh font face depuis le début d’aout à un gros désastre occasionné par les inondations.

Avec la saison des pluies qui s’étend en Asie du Sud de juin à septembre chaque année de nombreuses personnes perdent la vie et cet été, le bilan est encore plus lourd que les saisons passées.

Complètement submergées par la montée des eaux, des milliers de maisons ont dû être évacuées et plus de 1200 personnes, dont des enfants ont péri suite à cette catastrophe naturelle qui a frappé ce côté de l’Asie.

Quasiment passée sous silence par les médias, l’inondation a affecté 41 millions de personnes qui en plus d’avoir perdu des proches se retrouvent aujourd’hui sans abri et livrés à eux-mêmes.

Selon la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge :           « il s’agit des plus graves inondations depuis plusieurs décennies. Des communautés entières sont coupées de tout, le seul moyen de venir en aide à ces villages est le bateau, et beaucoup n’ont presque plus de vivres »ajoute la Fédération.

D’ailleurs, près de la moitié des victimes se situent en Inde, où 750 personnes ont été emportées par les eaux, selon les autorités indiennes. À Bombay, les pluies diluviennes (près de 300 millimètres en quelques heures) ont tué 10 personnes et paralysé la capitale économique du pays.

Les pluies diluviennes ont également fait 143 morts au Népal et 114 morts au Bangladesh, toujours d’après le rapport des Nations Unies dont les membres envoyés sur place sont très préoccupés par le sort des enfants en particulier qui sont privés d’écoles voire de maisons pour la plupart.

Pour un aperçu de la réalité que vivent les habitants de ces régions frappées par des inondations historiques, ces images sont plus qu’explicites quant au drame qui se passe sans que personne n’en parle.

 

Ce népalais qui porte sa chèvre sur ses épaules tente de se déplacer vers un lieu plus sûr dans le village de Topa.

Ces pauvres rhinocéros traversent tant bien que mal les eaux de crue dans le sanctuaire de Pobitora dans l’Assam.

Dans une zone inondée du district de Parsa, des népalais nagent avec un tube de caoutchouc.

Pour transporter ses livres, un garçon utilise un radeau dans le village de Jakhalabandha en Inde.

Cette femme traverse un village inondé à Motihari, en Inde.

Des gens font la file pour obtenir de l’eau potable dans une communauté résidentielle inondée d’Ahmedabad, en Inde.

Une femme traverse un village inondé dans le Bihar, en Inde.

A chaque fois qu’ils font l’aller retour de la maison à l’école ,ces enfants traversent un champ inondé.

Un homme népalais tente de traverser les eaux de crue dans le village de Topa.

Des secouristes récupèrent les carcasses de plus de 225 animaux après les ravages causés par les inondations dans le parc national de Kaziranga.

Des bovins broutent de l’herbe tandis qu’une femme se promène sur un terrain surélevé dans le district de Saptari, au Népal.

 

Une femme indienne est assise sur un radeau et porte une chèvre dans le village de Kaliabor.

Un homme désemparé dans une rue inondée lors de fortes averses dans l’État indien de Tripura.

Pendant de fortes pluies à Mumbai, des Indiens traversent une rue inondée, l’eau leur arrivant jusqu’à la taille.

Des enfants tendent leur main pour recevoir des biscuits distribués par des bénévoles dans l’état d’Assam où plus d’un million de personnes ont perdu leurs maisons.

Un enfant et son père traversent une zone inondée à Bogra, au Bangladesh.

Des gens utilisent un radeau pour transporter des chèvres dans la région de Jakhalabandha.

Un homme bangladais est assis dans sa boutique inondée après de fortes pluies à Dhaka.

Un cornac est debout sur le dos de son éléphant à l’intérieur du parc national de Kaziranga, inondé, dans le district de Nagaon.

Une femme est debout dans sa maison à Janakpur, au Népal.

L’aire de trafic inondée de l’aéroport de Biratnagar après de fortes pluies, à 240 km de Katmandu, la capitale du Népal.

Un garçon longe les eaux de crue dans le district de Saptari, au Népal.

 

Une femme indienne est debout à l’extérieur de sa maison endommagée dans le village de Runi.

Des villageois touchés par les inondations tentent de trouver des lieux plus sécuritaires dans le Bihar, en Inde.

 

Une école népalaise est entourée des eaux de crue dans le district de Saptari.

Cet homme qui tient une statue du dieu indien Ganesh essaye de sauver les statues sacrées avant qu’elles ne soient ensevelies sous l’eau.

Des gens traversent les eaux de crue à Tilathi, au Népal.

Déchirant, un homme fait ses adieux à son neveu décédé dans le Kosi, au Népal. La famille a été incapable de trouver de la terre ferme pour enterrer l’enfant.