,

Une startup adopte le whisky comme carburant pour les voitures

Il paraît que bientôt on conduira des voitures complètement soûles! En fait une startup écossaise a décidé d’utiliser le whisky en tant que carburant pour les automobiles.

Apparemment les produits employés dans le processus de fermentation du whisky sont à même de générer un biocarburant efficace pour faire fonctionner nos véhicules.

Une startup adopte le whisky comme carburant pour les voitures

Derrière cette innovation, la Celtic Renewables, une entreprise basée en Écosse et qui effectue des recherches sur de nouvelles énergies susceptibles de se substituer aux carburants fossiles. La startup spécialisée dans les énergies renouvelables et plus particulièrement les biocarburants a réussi, au début du mois de juillet, à faire rouler une auto à l’aide du Biobutanol, un biocarburant  durable obtenu à partir des résidus de la production du whisky. Ce biocarburant a été obtenu à partir du draff, soit de l’orge réputé pour être riche en sucre et qui entre le processus de fermentation pour la fabrication du whisky.  En plus que le « pot-ale » qui est le liquide de levure résultant de la fermentation.

Une startup adopte le whisky comme carburant pour les voitures

La société qui a été créée en 2011, travaille depuis de nombreuses années sur ce projet et elle est enfin arrivée à produire un carburant transparent apte à substituer l’essence ou le gazole. Ce biocarburant a été testé sur une Ford Fiesta pour évaluer l’efficacité du mélange. Pour le chimiste et fondateur de l’entreprise, Martin Tangney, cette expérience constitue une première dans l’histoire. Vue que son équipe a pu faire rouler une voiture grâce à un biocarburant issu des résidus de la fabrication du whisky. Il faut dire que le Biobutanol va permettre de se passer du carburant fossile, en plus de fournir 25% d’énergie en plus que les autres biocarburants existants actuellement.

La Celtic Renewables compte mettre à profit les 750 000 tonnes de draff et les deux milliards de litres de pot-ale, issus de la fabrication annuelle du whisky écossais pour créer du biobutanol en guise de carburant pour les voitures.  La société prévoit produire son biocarburant aussi bien au Royaume-Uni qu’au Japon. La commercialisation devrait débuter dès 2019.

À votre santé!!