,

Tout le monde me croyait folle mais un médecin me sauve grâce à mon dessin!

L’histoire de Susannah Cahalan n’est pas le scénario d’un film, mais ce par quoi elle réellement du passer. Il est difficile de croire ce que cette jeune femme de 24 ans a traversé pour enfin être correctement soignée.

A 24 ans seulement, Susannah Cahalan a vécu un véritable enfer avant de se faire soigner. En bonne santé, journaliste au New York post et heureuse en couple, Susannah est le portrait de la jeune femme moderne et épanouie. Du jour au lendemain, elle commence à souffrir de symptômes inexpliqués…

Portrait femme

Un jour, elle croit avoir des punaises dans son lit et appelle une agence pour y remédier. Une fois que l’agent envoyé a effectué toutes les vérifications, il lui affirme n’avoir rien trouvé ! Petit à petit, Susannah sombre dans une sorte de léthargie et ne se rend plus à son travail. Quelque temps après sa santé s’aggrave et des crises de paranoïa accompagnées d’hallucinations commencent à se manifester.

Femme malade

C’est ainsi que le cauchemar commence, la jeune Australienne se fait internée dans un hôpital psychiatrique suite à ses crises agressives et malgré toutes les dépenses faites, personne n’a su diagnostiqué de quoi elle souffrait.

Désespérée, c’est par hasard que la New-Yorkaise se fait traiter par le Dr  Souheil Najjar pour la première fois. Observant sa patiente, le Dr Najjar abandonne toutes analyses et radiographies et demande à Susannah de lui dessiner une horloge.

Femme malade avec le Dr Souheil Najjar

Quand il voit le dessin que lui a rendu la malade avec tous les chiffres du côté droit de l’horloge, le Dr Najjar ne perd pas une seconde et confirme ses soupçons : l’état pitoyable de Susannah est dû à une lésion cérébrale qu’il fallait opérer d’urgence ! Donc rien de psychologique, mais bel et bien une maladie physique due à une déficience du système immunitaire qui sans soins aurait été fatal pour la vie de la jeune journaliste.

Femme dans lit d'hopital

Grâce à l’intervention de ce Dr House, Susannah s’est parfaitement rétablie après tout juste un mois à l’hôpital, éprouvée par cette expérience, elle a confié que ça lui a fait comprendre à quel point c’est primordial d’aider autrui :

Je ne me rappelle littéralement pas des moments que j’ai pu passer pendant un mois à l’hôpital. Je dois me fier aux rapports médicaux, aux entretiens avec les médecins, je dois discuter avec ma famille et mon petit ami. Je dois recréer ce temps en utilisant mes compétences journalistiques.

Femme ne train de fumer devant fenetre