, ,

Une fillette de 4 ans a parcouru des kilomètres en Sibérie pour sauver sa grand -mère.

Une fillette part chercher de l’aide pour sauver sa grand-mère.

Une fillette sauve sa grand mère? Elle a 4 ans et a parcouru des kilomètres en Sibérie pour obtenir de l’aide afin de sauver sa grand-mère et cela semble terrifiant.

Chaque fois que vous commencerez à vous sentir démoralisé au milieu de la semaine, rappelez-vous de cette courageuse fillette de 4 ans qui a traversé la Sibérie pour sauver sa grand-mère mourante. C’est incroyable.

Saglana Salchak vivait avec ses grands-parents dans la forêt de taïga sibérienne, près de la frontière mongolienne, à 20 km du village le plus proche et le voisin le plus proche est à 7 kilomètres. Un matin elle se réveille et constate que sa grand -mère de 60 ans ne bouge plus et qu’elle est froide. Elle a parlé à son grand-père aveugle qui lui dis d’aller chercher du secours, n’ayant pas la notion du temps il ne savait pas qu’il faisait encore nuit. La fillette part chercher de l’aide pour sauver sa grand-mère par une température avoisinant les moins 29 Degré Fahrenheit .

Saglana Salchak une fillette de 4 ans a parcouru des kilomètres en Sibérie.
Saglana Salchak une fillette de 4 ans a parcouru des kilomètres en Sibérie.

Elle a presque manqué la maison de ses voisins , mais heureusement que quelqu’un l’a repérée, et a demandé à la fillette se qu’elle faisait là seule dans la nuit par ce froid glacial. Je suis venue chercher de l’aide pour sauver ma grand -mère. Ils ont appelés l’aide médicale et ramenés Saglana chez ses grands-parents, où ils ont conclu que sa grand-mère était morte d’une crise cardiaque. C’est une triste fin.

Saglana est héroïque, elle à affrontée la nuit, le froid, évitée les loups qui rodent fréquemment dans la forêt et quel courage pour cette fillette de seulement 4 ans d’avoir marchée aussi longtemps dans la neige.

Elle a déclaré au journal local, Komsomolskaya Pravda, qu’elle avait eu vraiment froid.

« J’ai juste marcher, et marcher et enfin arriver … et je voulais vraiment manger. » a déclaré Saglana.

Apparemment, la faim était le moindre de ses problèmes. La région où elle vit est essentiellement envahie par des loups et elle aurait pu être attaquée dans l’obscurité ou pire, bloquée par des congères de neige.