, ,

Une fillette de 7 ans postule chez Google et le PDG Sundar Pichai lui répond en personne !

Elle écrit une lettre très touchante à Google et le patron sensible à sa demande lui envoie un message.

 

Si certains enfants rêvent d’aller à Disney Land ou à vivre une aventure magique digne de contes de fées, la petite Chloe Bridgwater elle, a un souhait d’un tout autre genre : Travailler chez Google !

Agée de 7ans, cette britannique a fait le buzz sur a toile après une touchante lettre qu’elle a adressé au patron de Google :

« Cher Patron de Google, Mon nom est Chloe et quand je serais plus grande je voudrais travailler chez Google. Je veux aussi travailler dans une usine de chocolat et nager aux Jeux Olympiques…J’ai 7 ans et mes professeurs ont dit à mes parents que j’étais très bonne en classe…Mon père m’a dit que si je continuais à être une bonne élève, je pourrais avoir un travail chez Google ».

Dans sa lettre, la petite fille parle de ses passe-temps, de son école et de sa petite soeur. Et Chloe n’hésite pas de mentionné qu’elle n’avait jamais envoyé un lettre auparavant, sauf au Père Noël. La petite conclue finalement en remerciant le PDG de Google pour avoir lu sa lettre.

Lettre de Chloe

Cette passionnée de robots et karts a tellement ému Sundar Pichai (PDG) qu’il lui a répondu personnellement avec un gentil message d’encouragements : « Merci infiniment pour ta lettre. Je suis heureux que tu aimes les ordinateurs et les robots et j’espère que tu poursuivras dans cette voie et que tu continueras à t’intéresser à l’informatique et aux technologies…J’ai hâte de recevoir ta candidature quand tu auras fini l’école ! ».

Lettre de Google

Posté par le père de Chloe sur internet, le message reçu en guise de réponse incitait aussi la petite fille à poursuivre ses rêves et à ne jamais laisser tomber ce qu’elle souhaite dans la vie.

Le PDG de Google Sundar Pichai

Connu pour sa modestie et ses hautes qualités humaines, Sundar Pichai a conquis la toile de par sa sympathie et on peut dire qu’il mérite sa position ! C’est mignon n’est-ce pas ?